Bannière du site Octopus's Website

Concerts > Archives des tournées > Tournée 2011

La tournée 2011 du All-Starr Band


Liste des musiciens :

Ringo Starr : Chant, batterie
Wally Palmar : Chant, guitare
Rick Derringer : Chant, guitare
Richard Page : Chant, basse
Egar Winter : Chant, claviers, saxophone
Gary Wright : Chant, claviers
Greg Bisonnette : Batterie
Mark Rivera : Saxophone [présent seulement pour les concerts sud-américains]

Morceaux interprétés :

It don't come easy (Ringo Starr)
Honey don't (Ringo Starr)
Choose love (Ringo Starr)
Hang on sloopy (Rick Derringer)
Free ride (Edgar Winter)
Talking in your sleep (Wally Palmar)
I wanna be your man (Ringo Starr)
Dream weaver (Gary Wright)
Kyrie (Richard Page)
The other side of Liverpool (Ringo Starr)
Yellow submarine (Ringo Starr)
Frankenstein [Instrumental] (Le All-Starr Band)
Peace dream (Ringo Starr)
Back off boogaloo (Ringo Starr)
What I like about you (Wally Palmar)
Rock and Roll Hoochie Koo (Rick Derringer)
Boys (Ringo Starr)
Love is alive (Gary Wright)
Brocken wings (Richard Page)
Photograph (Ringo Starr)
Act naturally (Ringo Starr)
With a little help from my friends / Give peace a chance (Ringo Starr)

Lieux de concerts :

Voici les lieux où le All-Starr Band s’est produit en Europe à l'été 2011.
DATES
VILLES / PAYS
SALLES
4 juin 2011 Kiev / UKRAINE Palace of Ukraine
6 juin 2011 Moscou / RUSSIE Crocus City Hall
7 juin 2011 Saint-Petersbourg / RUSSIE Big Concert Hall
10 juin 2011 Gothenburg / SUEDE Liesberg
11 juin 2011 Oslo / NORVEGE Norwegian Wood Festival
12 juin 2011 Randers / DANEMARK Vaerket
14 juin 2011 Riga / ESTONIE Arena Riga
15 juin 2011 Varsovie / POLOGNE Sala Kongresowa
17 juin 2011 Londres / ROYAUME-UNI Hampton Court Palace
18 juin 2011 Liverpool / ROYAUME-UNI Empire
20 juin 2011 Birmingham/ ROYAUME-UNI Symphony Hall
22 juin 2011 Manchester / ROYAUME-UNI Opera House
23 juin 2011 Glasgow / ROYAUME-UNI Cyde Auditorium
24 juin 2011 Bournemouth / ROYAUME-UNI BIC
26 juin 2011 Paris / FRANCE Palais des Sports
28 juin 2011 Budapest / HONGRIE Budapest Arena
29 juin 2011 Prague / REPUBLIQUE TCHEQUE KCP COngress Center
2 juillet 2011 Lyon / FRANCE Amphitheâtre Cité Internationale
3 juillet 2011 Milan / ITALIE Civic Arena
4 juillet 2011 Rome / ITALIE Auditorium Cavea
7 juillet 2011 Hambourg / ALLEMAGNE Stadtpark
9 juillet 2011 Weert / PAYS-BAS Bospop
10 juillet 2011 Dusseldorf / ALLEMAGNE Philipshalle
12 juillet 2011 Berlin / ALLEMAGNE Tempodrom
13 juillet 2011 Munich / ALLEMAGNE Circus Krone
14 juillet 2011 Salzbourg / AUTRICHE Halle 1/font>
16 juillet 2011 Frankfurt / ALLEMAGNE Jahrhunderthalle
17 juillet 2011 Vienne / AUTRICHE Vienna Open Air

Voici les lieux où le All-Starr Band s’est produit en Amérique du Sud à l'automne 2011) :
DATES
VILLES / PAYS
SALLES
2 novembre 2011 Mexico City / MEXIQUE National Auditorium
4 novembre 2011 Santiago / CHILI Movistar Arena
7 novembre 2011 Buenos Aires / ARGENTINE Luna Park
10 novembre 2011 Porto Alegre / BRESIL Gigantinho
12 novembre 2011 Sao Paulo / BRESIL Credicard Hall
13 novembre 2011 Sao Paulo / BRESIL Credicard Hall
15 novembre 2011 Rio de Janeiro / BRESIL Chevrolet Hall
16 novembre 2011 Belo Horizonte / BRESIL Citibank Hall
18 novembre 2011 Brasilia / BRESIL Convention Hall
20 novembre 2011 Recife / BRESIL Chevrolet Hall


Les images de la tournée :

Ringo Starr and his All-Starr Band à Kiev

Ringo Starr and his All-Starr Band à Lyon

Ringo Starr chante à Paris... avec un tee-shirt de circonstances !

Dick Derringer


Compte-rendu d'un concert
(rédigé à l'issue de la prestation du All-Starr Band à Varsovie le 15 mai 2011)

La musique des Beatles abolit les frontières intergénérationnelles : preuve en fut donnée par le public qui prit place, en cette douce soirée de juin, dans les rangées cossues de la très belle salle des congrès de Varsovie. Ceux qui ont vécu l'époque dorée des sixties et l'avènement du rock, fût-ce de l'autre côté du Rideau de Fer, ont dans le regard l'impatiente excitation que l'on retrouve à l'identique chez les jeunes enfants qui découvrirent cette musique avec les disques de leurs parents.

Jamais encore un membre des Fab Four ne s'était produit en Pologne avant que Ringo et son All-Starr Band n'investissent cette scène décorée d'une étoile géante et chatoyante, sur les notes introductives d'"It don't come easy". Svelte et fringant, Ringo donnerait l'impression d'avoir quinze ans de moins. Ses 71 ans (déjà !) disparaissent définitivement des esprits aussitôt que sont joués les premiers titres et que nous nous croyons tout droit propulsés au coeur des glorieuses années où il était le batteur du plus célèbre groupe du XXe siècle.

Il a conservé quasi intacte cette voix chaleureuse de barython enrhumé que le public retrouvait sur chaque album des Beatles, le temps d'une chanson. Ringo puise sans ambages dans son répertoire "Beatles" et les spectateurs n'attendent, à vrai dire, que cela. La salle est debout, chamboulée par la nostalgie lorsque, depuis sa batterie, il lance une version entraînante de "I wanna be your man" ; elle est définitivement conquise lorsqu'elle se laisse aller à reprendre en choeur le refrain de "Yellow Submarine".

Concept du all-stars oblige, Ringo s'efface régulièrement pour offrir la vedette à ses compagnons de route : Rick Derringer et Edgar Winter, gardiens s'il en est de l'esprit rock, se collent les premiers à l'exercice avec, respectivement, "Hang on sloopy" (hit des McCoy) et "Free ride". La réception est plus timorée mais l'entrain du groupe et la qualité de l'interprétation finissent de convaincre. Plus pop, les chansons de Richard Page et Gary Wright transportent vers des sonorités éthérées ("Dream Weaver", "Broken wings") que briseront Greg Bissonnette et Ringo Starr d'un coup de cymbale : "Back off boogaloo", "The other side of liverpool", "Photograph"... : Ringo retrouve le micro pour un aperçu de son travail en solo. La flamme se rallume vivement, il est au centre du spectacle.

Même lorsque le All-Starr Band interprète "Frankenstein", cet instrumental délicieusement monstrueux signé Edgar Winter, la magie n'opère qu'à moitié. Il faudra un magistral "With a little help from my friends" - ultime chanson et paroxysme du concert - pour satisfaire pleinement une assistance qui rêverait de vivre une prestation des Beatles... Elle n'aura eu que Ringo Starr, c'est à dire peu et tellement à la fois.

P-H, Webmaster.


Octopus’s Website - Version 5
Contact webmaster : octopus.website@gmail.com