Bannière du site Octopus's Website

Vie > Biographie de Ringo Starr

Biographie de Ringo Starr (3/4)


1970-1983 : Du succès retentissant à l'échec personnel et artistique cuisant

Les deux premiers albums solo de Ringo, Sentimental Journey et Beaucoups of blues rencontrent un bon succès et se retrouvent assez bien placés dans les charts. Mais c’est seulement avec le single It don’t come easy et surtout avec le LP Ringo - paru en 1973 et conçu à l’aide de ses amis Lennon, Harrison et McCartney - que Ringo Starr connaît son heure de gloire. Critiques et public semblent énormément apprécier le travail en solo de l’ex-batteur des Beatles. Ce dernier récidive en 1974 avec Goodnight Vienna, un album lui aussi bien reçu quoique artistiquement moins réussi.

Par la suite hélas, Ringo va échaîner les désillusions. Son album Rotogravure (1976) passe presque inaperçu tandis que Ringo the Fourth (1977) et Bad Boy (1978) sont littéralement descendus en flamme par la presse. Ringo a beau refaire appel à ses anciens collègues Beatles pour l'album Stop and Smell the Roses en 1981, rien n’y fait ! Un critique écrira même que cet disque « était le plus mauvais qui n’ait jamais été enregistré ! ».

Ringo vit alors des heures particulièrement difficiles et se laisse allègrement entraîner dans des folies éthyliques... Sa vie sentimentale est également perturbée : son goût pour l’alcool et ses infidélités lui coûtent le divorce ; Maureen se sépare de lui en 1975. En 1977, il débute une relation avec le jeune mannequin Nancy Andrews mais leur idylle sera de courte durée. De plus, en mai 1979 il est hospitalisé à Monte-Carlo dans un état désespéré, victime d’une grave péritonite. Aux portes de la mort, il se rétablira miraculeusement comme il le fit deux fois au cours de son enfance. Le 8 décembre 1980, Ringo Starr, George Harrison et Paul McCartney doivent faire face au traumatisme causé par la mort brutale de John Lennon, assassiné à la porte de son domicile new-yorkais.

Ringo éprouve de plus en plus de difficultés à dénicher un projet ambitieux à l’écran et semble progressivement tirer un trait sur sa carrière d'acteur. Seule petite réjouissance en cette période de déchéance, il connaît le grand amour auprès d’une jeune actrice, Barbara Bach, rencontrée en 1980 sur le tournage du film Caveman. Il l'épousera l’année suivante. En 1983, il sort dans l'indifférence générale l'album Old Wave avant de sombrer dans l’alcool et la drogue…

Ringo en 1975               Ringo Starr serrant Nancy Andrews dans ses bras


1983-1989 : Les années noires

L’absence de motivation et d’ambition entraîne Ringo et Barbara au fond du gouffre. Tous deux deviennent dépendants de l'alcool et des stupéfiants. Les apparitions publiques de Ringo se font de plus en plus rares. En 1987, il trouve la force de se rendre aux studios de Memphis pour enregistrer en compagnie du producteur Chips Moman un album dont la sortie, prévue en juillet 1989, a finalement été suspendue par la justice à la demande de Ringo…

C’est un petit drame qui va mettre fin à cette terrible situation dans laquelle Ringo végète. Un jour qu'il se trouve totalement déstabilisé par un état de manque, Ringo s’en prend violemment à Barbara qui tombe inanimée sur le sol… Bien qu'elle ne soit heureusement pas blessée, cet évènement effraie terriblement Ringo et déclenche en lui une réaction salvatrice… Ringo et Barb' décident enfin de se prendre en charge et entament en 1988 une importante cure de désintoxication qui s’avérera totalement bénéfique. Ce sont deux personnes nouvelles et saines qui en ressortiront, deux personnes dont l’amour n’avait jamais été aussi fort.

Lire la suite : pages 1-2-3-4
Octopus’s Website - Version 5
Contact webmaster : octopus.website@gmail.com