Bannière du site Octopus's Website

Vie > Ringo et les Beatles > La rencontre

Ringo et les Beatles


La rencontre - Ringo, batteur, compositeur, interprète - La fin d'un mythe


Les Beatles discutent dans le Cavern Club       George, Paul, Ringo, John

Bien avant d’être tous les quatre enfin réunis, John, George, Paul et Ringo s’étaient connus à Liverpool, puis Hambourg, liés par une seule passion : la musique et par un seul rêve : rencontrer la gloire en jouant du Rock ‘N’ Roll. Richard Starkey (qui avait choisi comme pseudonyme Ringo Starr) est devenu, à partir de 1957, le batteur de plusieurs petits groupes, dont le plus influent est alors Rory Storm and the Hurricanes. C’est dans ces petites boites de Liverpool où les groupes locaux défilent avec plus ou moins de réussite que le chemin de Ringo croise pour la première celui des Beatles ; nous sommes en 1961. Cette formation de cinq musiciens (Paul McCartney, John Lennon, George Harrison, Stuart Sutcliff et Pete Best) a des allures de tentative fragile, comme le souligna Ringo au cours des entretiens réalisés pour l’Anthology : "J’ai rencontré les Beatles quand on jouait en Allemagne. On les avait vus à Liverpool, mais c’était alors un petit groupe de rien du tout, qui essayait de se montrer. En fait, ce n’était pas un groupe du tout."

C'est en effet vers l'Allemagne que les mini-groupe de rock anglais ont provisoirement migré pour tenter leur chance et se forger une expérience. Au Star Club d’Hambourg, Rory Storm et Ringo tombent… sur les Beatles, venus aussi de Liverpool. À plusieurs reprise, les Beatles engagent Ringo à la place de Pete Best pour jouer de la batterie. La cause de ces remplacements trouve une explication dans l’attitude de Best, qui laissait parfois ses compagnons pour sortir avec des amis ; son style de jeu n’était pas directement en cause… Cependant, les Beatles, lorsqu’ils jouent avec Ringo, se sentent plus à l’aise dans leur travail, et leurs chansons sonnent plutôt bien. À son retour en Angleterre, le groupe fait montre d’un talent évident qu'il reste à exploiter. Au Cavern Club va débuter leur véritable ascension, qui finira par attirer l’attention d’un jeune marchand de disques qui n'aspire qu’à devenir manager : Brian Epstein.

L’occasion d’enregistrer un disque se présente alors pour les quatre Beatles (Stuart Sutcliff est resté en Allemagne avec son amie Astrid, et y décède d’une hémorragie cérébrale). Grâce au soutien de Brian Epstein, qui voit en eux un groupe apte à conquérir un large public, le producteur George Martin, bien qu’hésitant, accepte de prendre le risque de faire commercialiser un disque des Beatles. Néanmoins, un aspect le gêne au point qu’il se doit d’en informer Lennon, McCartney et Harrison : Pete Best est jugé incompétent pour être leur batteur. L’anecdote fait également état d’une jalousie de Paul à l’égard de Pete, le séducteur du groupe, ce qui aurait facilité son limogeage. Il leur faut donc trouver un nouveau batteur… George Harrison propose les services de Ringo, avec qui il est devenu ami, et qui apparaît alors comme le meilleur batteur de tout Liverpool. Il est finalement accepté par Brian et George Martin : le groupe définitif est formé !

Malgré son intégration, Ringo fait l’objet de bien des doutes dans l’esprit du producteur George Martin. Premier titre des Beatles, Love me do est enregistré… avec Andy White à la batterie, en attendant que Ringo fasse ses preuves. Celui-ci ne digère pas tellement la manœuvre, mais ce sera pour lui l’une des très rares chansons du groupe où il n’assurera pas le drumming ! La suite, tout le monde la connaît : la sortie du premier album des Beatles, Please Please Me en mars 1963 provoque un raz-de-marée en Angleterre : la légende est en marche !


Octopus’s Website - Version 5
Contact webmaster : octopus.website@gmail.com